Le marché de la maison individuelle toujours en chute

La dégradation se poursuit dans le secteur de la maison individuelle. Ainsi, le nombre de ventes au 1er trimestre 2013 affiche un recul de 27% par rapport à l'année prochaine, confirmant les prévisions du président de l'UMF de l'ordre de -25% sur l'année. 

Rien ne va plus dans le secteur de la maison individuelle ! Les ventes, au mois de mars 2013, ont enregistré une baisse de 21%, soit un recul de 27% sur l'ensemble du premier trimestre, annonce un communiqué de l'Union des maisons françaises (UMF). Et d'ajouter que sur les 12 derniers mois, le nombre de ventes brutes en diffus s'élève à quelque 118.000 unités, soit un recul de 19% par rapport aux douze mois précédents. Ces chiffres viennent ainsi confirmer la prévision du président Christian Louis-Victor, d'une chute de -25% des ventes en 2013.

Des mesures directes et rapides

En cause ? "L'absence de mesures rapides et directes en faveur de l'accession en général et en particulier en maisons", souligne le président de l'UMF, dans un communiqué. Parmi celles qu'il préconise, la baisse de la TVA et le doublement du PTZ, qui ont, selon lui, fait leurs preuves dans le passé pour redresser la production de logements. En outre, il fustige la taxation des plus-values immobilière, qui sonnent davantage comme une "punition" et qui ne fera, d'après lui, que renforcer la rétention foncière. Soit l'effet inverse de celui attendu… 

"Il faudrait au contraire exonérer fiscalement de la plus-value les détenteurs de foncier qui s’engageraient à remployer en faveur du logement le fruit de leur vente, incitation qui conduirait les bénéficiaires de la rente foncière à participer à l’effort collectif en faveur de la production de logements", explique-t-il.