Notions de calcul

Evoluant au fil des années pour s’adapter (parfois bien tardivement comme actuellement) aux innovations techniques, le calcul réglementaire thermique permet de valider les performances énergétiques d’un bâtiment.



Principe

Pour que votre bâtiment respecte la réglementation thermique, il faut que 3 coefficients soient inférieurs à ceux calculés à partir des références de la RT2005. C’est la règle des 3 C : Consommation d’énergie (Cep), Caractéristiques thermiques des éléments du bâtiment (Ubât) et Confort d’été (Tic).



Le Ubât

Le Ubât concerne uniquement l’isolation de l’enveloppe du bâtiment. C’est en quelque sorte une « moyenne » des différents U (U=1/R) de chaque isolant mis en place. Il permet d’avoir une idée du degré d’isolation du bâtiment.

 

Ici encore, le calcul de ce coefficient est en 2 parties. La première colonne « Projet » sera calculée en fonction des matériaux et épaisseurs que vous mettez en place dans votre construction.

 

Le Ubât de référence est calculé en prenant comme performance thermique les références de la RT2005 pour chaque poste.

 

Pour respecter la réglementation thermique, il faut que Ubât projet<Ubât de référence. Vous avez donc intérêt à ce que chaque poste respecte au moins sa référence.



Le Cep

Autre coefficient qui doit respecter la réglementation thermique : le Cep, la Consommation en Energie Primaire.

 

C’est ce que vont consommer vos générateurs et auxiliaires pour pallier les pertes du bâtiment calculés dans le Ubât. C’est donc à ce niveau qu’intervient la notion de rendement de vos installations. Y sont pris en compte également, l’éclairage, la production d’eau chaude sanitaire et le refroidissement.

 

De plus, le moteur de calcul tient compte des apports de chaleur gratuits en fonction des orientations des baies vitrées, c’est une énergie que ne devra pas fournir le générateur.

 

Le calcul du Cep max se fait de la manière suivante :

Cep max = 50 x Mctype x (Mcgéo + Mcalt + Mcsurf + McGES)

- Mctype : coefficient de modulation selon le type de bâtiment ou de partie de bâtiment et sa catégorie CE1/CE2
- Mcgéo : coefficient de modulation selon la localisation géographique
- Mcalt : coefficient de modulation selon l'altitude
- Mcsurf : pour les maisons individuelles ou accolées, coefficient de modulation selon la surface moyenne des logements du bâtiment ou de la partie de bâtiment
- McGES : coefficient de modulation selon les émissions de gaz à effet de serre des énergies utilisées, pour le bois-énergie et les réseaux de chaleur et de froid faiblement émetteurs en CO2.
Source : RT 2012 – Ministère de l'Ecologie



Il existe un coefficient multiplicateur pour les références à respecter pour les labels BBC et HPE. Il permet de tenir compte de la zone climatique du projet.

 

Deux bâtiments identiques situés dans le nord-est et dans le sud-est n'auront pas le même Cep (le bâtiment dans le sud-est aura moins de déperditions car la température extérieure est en myenne plus élevée tout au long de l'année). Ce coefficient permettra d'équilibrer le Cep de référence à respecter en fonction de l'emplacement.

Ce coefficient est majoré de 0,1 pour un bâtiment situé entre 400 et 800m d’altitude, de 0,2 pour une altitude supérieure à 800m.

 

Pour atteindre la performance BBC (Bâtiment Basse Consommation), le Cep de référence sera de 50 kWhEP/m2.an multiplié par ce coefficient.



Le Tic

Calculé selon un algorithme, le Tic est la Température Intérieure Conventionnelle. C’est la moyenne de la température atteinte dans le bâtiment aux 3 heures les plus chaudes durant l’été.

 

Pour limiter ce Tic, différentes solutions peuvent être envisagées.



  • l’isolation par l’extérieure apporte une inertie supplémentaire au bâtiment
  • un simple store peut limiter les apports solaires en été
  • une casquette ou avant-toit bien dimensionné, permettra de bloquer les rayons du soleil uniquement l’éte



Le Bbio max



Méthode de calcul :

Bbio max = Bbio maxmoyen x (Mbgéo + Mbalt + Mbsurf)

- Bbio maxmoyen : valeur moyenne du Bbio max définie par type d'occupation du bâtiment ou de la partie de bâtiment et par catégorie CE1/CE2
- Mbgéo : coefficient de modulation selon la localisation géographique
- Mbalt : coefficient de modulation selon l'altitude
- Mbsurf : pour les maisons individuelles ou accolées, coefficient de modulation selon la surface moyenne des logements du bâtiment ou de la partie de bâtiment
Source : RT 2012 – Ministère de l'Ecologie